Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 novembre 2008 2 25 /11 /novembre /2008 21:33

DIFFÉRENTES PRONONCIATIONS DE LA  LETTRE « R » EN TURC :

 

Le r turc est une consonne alvéolaire (réalisée avec les gencives arrière des dents supérieures) et vibrante. C’est une consonne sourde à la fin d’un mot et sonore dans d’autres positions.

 

 

Ce qu'en disent différentes sources :

  

 

 

Source 1 : Konuşma Dili ve Türkçenin Söyleyiş Sözlüğü, İclâl ERGENÇ, Simurg Yayıncılık, Türk Dilleri Araştırmaları Dizisi : 8, 1995, Ankara (Dictionnaire de la langue parlée et de la prononciation du turc, 415 pages).

 

 §      Le r turc est roulé (en turc : çarpmalı ünsüz) et  palato-alvéolaire (en turc : dilucu-dişeti ünsüzü).

 

§      Le son r a trois variantes en turc.

            - / r /  Le r initial est un son à plusieurs battements (la pointe de la langue qui vibre contre les alvéoles des incisives)  (en turc : önseste çok vuruşlu), comme dans les mots « renk » couleur, « roman » ;

            - / ɾ / Le r médial est un son à un seul battement  (en turc : içseste tek vuruşlu), comme dans le mot «araba », voiture, véhicule  ;

            - / ɣ/ Le r final est un son à caractère fricatif  (en turc : sonseste sürtünücü), comme dans le mot « bir » un. 

 

 

 

Source 2 : Principes de Grammaire turque (« Turk » de Turquie) par Jean DENY, administrateur honoraire de l’Ecole Nationale des Langues Orientales Vivantes, Librairie d’Amérique et d’Orient, Adrien-Maisonneuve, Paris, 1955, 183 pages).

 

 

§       r= r roulé (du Midi), sans exagération. Sonante ».  (Sonante : son continu, comme les voyelles).

 

 

 

 

Source 3 :   Grammaire de la langue turque, par Jean DENY, Bibliothèque  de l’Ecole Nationale des Langues Orientales Vivantes, Imprimerie Nationale, Editions Ernest Leroux,  Paris, 1921, 1218 pages).

 

 

§        « Une vibrante dentale : r.  — L’émission en est assurée par les vibrations de la pointe de la langue, d’où une prononciation analogue à celle de l’r roulé du midi de la France.

 

 

 

Source 4 :   Introduction à l’étude pratique de la langue  turque, 3e édition revue et corrigée, Louis BAZIN, Librairie d’Amérique et d’Orient, Adrien-Maisonneuve,  Paris, 1987, 201 pages).

 

 

§          «  Le « r » se réalise d’une toute autre façon que le « r » grasseyé du français courant ; il faut à tout le moins le prononcer comme « r roulé » de certains parlers provinciaux ; il est, en réalité, produit par vibration de la pointe de la langue contre les alvéoles des incisives supérieures. »

 

 

 

Source 5 :   (extrait du site http://www.oulala.net/Portail/imprimer.php3?id_article=1955)

 

 

Et enfin, une description que je trouve intéressante et amusante de la prononciation du r turc à la fin des mots :

 

 

§         « […] "r" mouillé et sucré à l’intérieur des joues de celui qui le dit, ce petit navire à roues de salive musicale heurtant les dents, traversant les bouches mille fois par jour, ce "r" si fortement roulé et mouillé qu’il devient "che».

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Laprof - dans Débutants
commenter cet article

commentaires

Bernard Homès 26/11/2008 10:06

Vive LaProf
teşekkür ederim

Présentation

  • : Le blog de Laprof
  • : Aide aux cours de turc donnés au lycée Bréquigny de Rennes - 2007:2009
  • Contact

Recherche